4 femmes à Paris

Des Femmes à Paris

Quatre membres du club seront présentes pour les finales dames par deux à Paris les 2- 3 mars nous avons souhaité mieux les connaître.

En catégorie Promotion, Simonne Benchimol licenciée au club et Anne Marie Dubois, nous ont écrit aprés quelques solicitations amicales:

J’ai débuté le bridge à Evreux avec comme professeur Monsieur Yves Juillié en 1998. J’ai joué dans le Club d »Evreux jusqu’en 2006 où j’ai fait quelques compétitions pour être classée indice 40. Retour vers la Bretagne à Noyalo , puis installation définitive à Quiberon où nous retrouvons Dominique et Yves Juillié. Je me suis remise au bridge et ai découvert récemment le Club de Carnac La Trinité sur Mer Club sympathique et ambiance compétitive.. Avec Anne Marie Dubois nous avons décidé de faire la paire dames promo. La chance « il en faut » nous a permis d’être sélectionnées pour Paris. Nous ne nous faisons pas trop d’illusions mais nous ferons de notre mieux. Simonne.

En 2004, j’ai été initiée au bridge lors d’un stage de quelques jours organisé par Yves Juillé sur la presqu’île de Quiberon. En 2011, Jean-Claude Théry m’a parrainée pour que je sois licenciée au club de Quiberon, puis Michel Ollagnier m’a entrainée la saison suivante à mes premières compétitions.

J’ai alors senti le besoin de travailler un tant soit peu mes enchères.J’ai suivi les cours d’ Annick Gindensperger pendant un an à Auray. Je me suis laissée prendre au jeu et joue maintenant plusieurs fois par semaine dans les clubs de Quiberon,  Carnac – La Trinité sur Mer et Auray.

Pour cette compétition en paire dames, notre résultat régional , bien sûr, nous fait plaisir; mais il faut relativiser et rester très modestes,un jour de réussite, une part de chance, la recherche du
plaisir à jouer sans se mettre de pression, une bonne entente et le respect de l’autre.

On va essayer de défendre nos chances du mieux possible. Mais surtout, on prend cette sélection comme une chance à saisir …affaire à suivre!! Anne Marie

En Excellence, belle victoire d’ Isabelle Eono et Anne Lemoine licenciées à Vannes en finale de ligue, en tête au premier tour, elles la conservent au deuxiéme pour terminer premières.

Bonjour Isabelle, 17é à l’indice sur 34 équipes vous n’ étiez pas les favorites expliquez nous votre victoire? Une excellente concentration tout au long de l’épreuve, bonne surprise à la première manche, la deuxiéme manche nous a permis d’y croire et nous nous sommes accrochées à la troisiéme, c’était indéniablement « un bon jour ».

Comment avez vous rencontré le bridge? J’ai été initiée vers 15 ans par une copine de classe, fille de bridgeurs vannetais  » La famille Wydauw », mais j’ai vraiment commencé à jouer vers 30 ans poussée par l’engagement familial, dans différents lieux selon mon périple professionnel. Aprés être passée par Rennes, je suis inscrite au club de Vannes depuis une dizaine d’années.

Malgré une activité professionnelle, professeur de gestion au Lycée professionnel à Auray avec un récent poste de directrice, vous assurez de nombreuses responsabilités dans le monde du Bridge? En effet à Vannes je suis devenue Vice Présidente du Club, arbitre fédérale, Présidente du district sud de compétition en Bretagne.

Qu’elle est votre objectif pour la finale? Nous avons battu une équipe bretonne qui a été plusieurs fois championne de France ( Titi Debois et Stirn ) et nous nous efforcerons de bien représenter la Bretagne mais la bonne étoile devra briller!

Que pensez vous de l’évolution du Bridge en France? Si le bridge Français a une bonne image internationale, je suis inquiète de la perte de licenciés même si La Bretagne reste un bon éléve.

Que pensez vous de la nouvelle équipe dirigeante de la FFB? Je ne les connais pas mais apprécie l’enquête pour essayer de mieux connaître les besoins des bridgeurs et se rapprocher ainsi du terrain.

Quel est votre message personnel? Une activité professionnelle n’empêche pas de jouer au bridge avec un ou deux tournois par semaine.

Anne quel est votre cursus?

J’ai commencé à jouer un bridge de base, fantaisiste, en famille. Puis mon mari et moi même avons pratiqué un bridge amical. C’est lors de notre arrivée en Bretagne que nous avons été initiés à un bridge technique et à la compétition , par le Dr Moreno à Pontivy.

Retraitée, j’ai évidemment du temps à consacrer à ce loisir si agréable et si enrichissant: on trouve toujours meilleur que soi, ce qui engendre le plaisir de progresser (Championne? Pas vraiment!). Le club de Vannes , comme les clubs des environs, est chalheureux. La rigueur exigée par le jeu n’exclut ni la bonne humeur ni l’humour, dans des relations qui sont amicales.

En ce qui concerne la finale, je suis consciente que nous rencontrerons des paires plus aguerries que nous ( 40è à l’indice sur 44 paires). Mais c’est une expérience intéressante et je suis bien décidée à m’accrocher,… et à m’amuser. Isabelle et moi bridgeons dans une sérénité sans faille, ce qui favorise la concentration si nécessaire pour jouer au mieux.

Souhaitons leur bon vent!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *